Histoire du Canada

Accueil/ Explorateurs/ Amérindiens/ Vivre en N-F/ Evènements/ Coin des profs/ Plan du site

Ce que les Européens ont apporté aux Amérindiens

 

uand les Européens sont arrivés au Canada pour y vivre, ils avaient définitivement beaucoup à apprendre afin de pouvoir survivre. Ce sont les Amérindiens qui les ont aidés à mieux connaître le pays. Les Européens ont cependant apporté avec eux une expérience de l’Europe, des façons d’être et d’agir, et aussi toutes sortes de choses que les Amérindiens n’avaient jamais vues.

La traite des fourrures a servi de base à un service d’échange entre les Européens et les Amérindiens. Les Amérindiens étaient déjà habitués à cette façon de faire puisqu’ils s’échangeaient différentes choses pendant le cours de l’année. Mais les Européens ont apporté avec eux de nouvelles choses qui rendaient la vie plus facile aux Amérindiens. En échange contre des fourrures, les Amérindiens pouvaient se procurer divers outils de métal comme des chaudrons de fer et des bouilloires de cuivre. Ces objets remplaçaient ceux faits en bois, en écorce ou en argile. Egalement, les Européens ont montré aux Amérindiens comment faire cuire du pain comme on le faisait en Europe. Ils leur ont appris à utiliser du sel sur la nourriture. Par ailleurs, les Amérindiens ont eu l’opportunité d’avoir des fusils. Ces fusils rendaient la chasse plus facile. Le fusil a remplacé l’arc et les flèches. Par contre , les fusils ont rendu les guerres plus destructives.

Un des résultats négatifs de la venue des Européens au Canada est que la traite des fourrures a créé des guerres, principalement entre les Iroquois et les Hurons. A ce moment, les Français et les Anglais étaient dans le commerce des fourrures. Les Hurons échangeaient leurs fourrures avec les Français tandis que les Iroquois les échangeaient avec les Anglais. Les Anglais et les Français étaient en grande compétition pour ces fourrures et cette compétition s’est transformée en guerre entre les Hurons et les Iroquois. A un certain moment donné, les Iroquois ont presque éliminé les Hurons lors d’une guerre parce qu’ils avaient des fusils. Au temps de la découverte du Canada, il y avait environ 200 000 Amérindiens., mais par la suite ce nombre a diminué rapidement à cause des guerres entre les tribus.

La traite des fourrures a aussi amené chez les Amérindiens "l’eau de feu". "L’eau de feu" était de l’alcool. Les Européens ont commencé à échanger de l’alcool aux Amérindiens contre des fourrures. Une trop forte consommation d’alcool a causé toutes sortes de problèmes dans les familles amérindiennes.

Un autre apport négatif des Européens est la maladie. La rougeole et la petite vérole sont deux maladies que les Amérindiens n’avaient pas au Canada. Les Européens leur ont donné ces maladies sans le savoir. Beaucoup d’Amérindiens sont morts après avoir attrapé ces maladies parce qu’ils ne connaissaient pas de remèdes pour se guérir.

Les missionnaires ont apporté le christianisme aux Amérindiens. La religion des Amérindiens était animaliste c’est à dire qu’ils croyaient que les animaux avaient un esprit. Ils croyaient que ces esprits pouvaient les aider dans leur vie.

Pour tester tes connaissances de ce texte, essaie ce quiz!

  

Site créé par Pierre Veilleux