Histoire du Canada

Accueil/ Explorateurs/ Amérindiens/ Vivre en N-F/ Evènements/ Coin des profs/ Plan du site

L'arrivée des loyalistes

 

ans les années 1770, la majorité des personnes habitant dans les colonies américaines a voulu se séparer de l’Angleterre. Ces gens voulaient avoir leur propre pays. De son côté, l’Angleterre ne voulait pas. Elle voulait garder le contrôle des colonies américaines. C’est ainsi qu’a commencé la révolution américaine. Une révolution qui a mené à l’indépendance des colonies américaines et à la création d’un nouveau pays: les Etats-Unis.

Beaucoup des gens qui vivaient dans les colonies américaines ne voulaient pas se séparer de l’Angleterre. Ces personnes ne voulaient pas la révolution. On les appelait les loyalistes, parce qu’ils étaient loyaux envers l’Angleterre. Quand les colonies américaines ont finalement gagné la guerre (la révolution), et qu’elles sont devenues un pays, les loyalistes ne pouvaient plus rester là. Les américains disaient qu’ils étaient des traitres et ils ont commencé à prendre leurs terres.

Entre les années 1775 et 1783, environ 100 000 loyalistes ont quitté les Etats-Unis. Le Canada était encore une colonie de l’Angleterre et pour cette raison beaucoup de loyalistes sont venus s’installer ici. Environ 35 000 loyalistes sont allés en Nouvelle-Ecosse et 10 000 au Québec. D’autres sont allés vivre sur l’île-du-Prince-Edouard et à Terre-Neuve. Les loyalistes étaient d’origines diverses. Beaucoup étaient venus d’Europe, principalement de l’Angleterre. D’autres étaient des Noirs et il y avait aussi des Amérindiens des six nations iroquoises. La plupart d’entre eux étaient des fermiers, des artisants et des hommes de métier.

Les loyalistes qui se sont installés en Nouvelle-Ecosse ont commencé à avoir des problèmes à se nourrir. Il n’y avait pas beaucoup de bonnes terres pour faire de l’agriculture. Plusieurs ont donc dû aller ailleurs, là où ils auraient une meilleure chance de se nourrir. Ceux qui sont restés en Nouvelle-Ecosse voulaient former leur propre colonie. L’Angleterre a accepté et c’est ainsi que la colonie du Nouveau-Brunswick est née en 1784. 80% des colons de cette nouvelle colonie étaient des loyalistes.

Source: Ottawa Researchers/Nelson Thomson Learning

Au Québec, les loyalistes ont aussi changé des choses. Ces loyalistes étaient le premier grand groupe d’anglophones à venir vivre au Québec. Les loyalistes n’étaient pas les bienvenus. Mais il y avait un autre problème pour les loyalistes. Ils étaient dans une colonie française. Les lois et la langue étaient françaises. La religion était catholique. Et les terres fonctionnaient selon le système seignieurial. Les loyalistes ont donc demandé à l’Angleterre de former leur propre colonie. L’Angleterre a accepté. En 1791, le Québec a été divisé en deux parties: le Bas Canada (le Québec d’aujourd’hui) et le Haut Canada (l’Ontario d’aujourd’hui). Ainsi, les habitants du Haut Canada pouvaient avoir les lois anglaises.

L’arrivée des loyalistes au Canada entre les années 1775 et 1783 a eu comme conséquence de créer de nouvelles colonies qui plus tard sont devenues des provinces, comme on les connaît aujourd’hui. Egalement, la population a beaucoup augmenté et de nouvelles régions ont été habitées. Avec la venue des loyalistes en grand nombre, le Canada devenait vraiment bilingue parce jusqu’alors c’était surtout les Français de l’ancienne Nouvelle-France qui formaient la majorité de la population.

Pour tester tes connaissances de ce texte, essaie ce quiz!

  

Site créé par Pierre Veilleux