Histoire du Canada

Accueil/ Explorateurs/ Amérindiens/ Vivre en N-F/ Evènements/ Coin des profs/ Plan du site

      Source: Ottawa Researchers/Nelson Thomson Learning

Jacques Cartier

 

acques Cartier est né en 1493 à Saint-Malo, un village de France. Saint-Malo était un petit village au bord de l’océan Atlantique. C’est donc là que Cartier a appris à naviguer un voilier. Il aurait accompagné l’explorateur Italien Giovanni da Verrazzano lors de voyages d’exploration au début des années 1520.

Quelques dix années plus tard, Jacques Cartier est devenu un navigateur d’expérience. Le roi François 1er lui donne la mission de venir explorer le "nouveau monde" (le Canada). Le roi de France avait deux idées en tête pour ce voyage. Il voulait d’abord que Cartier trouve un chemin qui mène jusqu’à l’orient, là où les Français prenaient leurs épices. Aussi, le roi voulait que Cartier trouve de l’or et d’autres métaux précieux.

Cartier fera trois voyages au Canada. Son premier voyage est en 1534. Il vient explorer avec 61 marins, sur deux navires. Il explore principalement près de Terre-Neuve et de l’île-du-Prince-Edouard. Finalement, les hommes de Cartier vont planter une grande croix à Gaspé pour indiquer que cette nouvelle terre (le Canada) appartient au roi de France. A ce moment, Cartier a un problème puisque 200 Iroquois et leur chef, Stadaconé, sont dans cette région pour pêcher et ils remarquent l’immense croix. Les Iroquois ne sont pas contents. Cartier leur explique que la croix est pour l’aider à reconnaître le territoire quand il reviendra l’année suivante. Il a menti aux Iroquois. Puis Jacques Cartier retourne en France avec les deux fils du chef Stadaconé.

Cartier avait convaincu les deux fils de Stadaconé de venir en France avec lui parce qu’il voulait que les deux Iroquois expliquent plus en détail au roi de France les avantages du Canada. Les deux Iroquois, Domagaya et Taignoagny, ont vécu chez Cartier à Saint-Malo et ils ont appris à parler le français. Le roi de France pouvait donc comprendre ce qu’ils avaient à raconter au sujet du Canada. Enchanté par ce qu’il entend, le roi François 1er décide de payer pour une autre expédition au Canada. Cartier revient au Canada en 1535 avec 112 marins sur trois bateaux: la Grande Hermine, la Petite Hermine et l’Emérillon.

Pendant ce deuxième voyage, Cartier explore la région de Stadaconé (aujourd’hui la ville de Québec) et va jusqu’à Hochelaga (aujourd’hui la ville de Montréal). Mais un grand problème survient. L’hiver arrive plus vite que prévu et Cartier et ses marins restent pris au Canada pendant l’hiver. Puis, en Décembre, une épidémie de scorbut frappe les hommes de Cartier. Ils seront sauvés par les Iroquois qui savent comment se guérir de cette maladie. Cependant , 25 des 100 marins touchés du scorbut meurent. Cartier retourne à Saint-Malo pendant l’été de 1536. Il amène avec lui une dizaine d’Iroquois, dont le chef Donnacona.

Cartier fait un dernier voyage au Canada en 1541. Le but de ce voyage est de commencer à coloniser le Canada. Cartier dirige cinq navires remplis de nourriture pour deux ans. Cette fois-ci, 1500 personnes voyagent avec lui. Quand il arrive au Canada, Cartier doit annoncer aux Iroquois que Donnacona est mort. En fait, tous les Iroquois qui étaient retournés avec lui en France sont morts après être tombés malades. Mais Cartier dit aux Iroquois que les autres sont restés en France parce qu’ils préféraient la vie là-bas.

Cartier et les colons passent l’hiver au Canada. Plusieurs vont mourrir pendant le dur hiver. Le plan de coloniser le Canada ne fonctionne pas. Cartier retourne en France en Juin 1542. Il rapporte avec lui des roches dans lesquelles il pensait y voir de l’or et des diamants. Mais ce n’était pas le cas. Plus de soixante ans vont passer avant que les Français reviennent au Canada.

 

Pour tester tes connaissances de ce texte, essaie ce quiz!

  

Site créé par Pierre Veilleux