Histoire du Canada

Accueil/ Explorateurs/ Amérindiens/ Vivre en N-F/ Evènements/ Coin des profs/ Plan du site

Le poste de traite français

 

uand les Français ont commencé à s’intéresser sérieusement à la traite des fourrures, ils ont dû construire des postes de traite. Le poste de traite était un bâtiment dans lequel les Français entreposaient les fourrures qu‘ils recevaient des Amérindiens. C’est là aussi qu’on gardait les provisions (nourriture) nécessaires à la survie de la colonie. De plus, on y entreposait les choses qu’on échangeait aux Amérindiens, comme par exemple, les couvertures de laine, les tissus de lin et de coton, les objets de métal, les armes à feu et le matériel de pêche. Egalement, les Français échangeaient du tabac, des bijoux et de l’alcool, mais en moins grande quantité. Les deux items les plus en demande chez les Amérindiens étaient les tissus et les armes à feu.

Crédit: Frederic Remington, Archives nationales du Canada Source:www.canadianheritage.ca

Ces postes de traite ne servaient pas seulement à l’entreposage des fourrures. Plusieurs personnes y habitaient aussi. Il y avait bien sûr les commis et les trafiquants en fourrure qui étaient en charge de recevoir les fourrures et d’échanger des objets aux Amérindiens. Il y avait des interprètes. Un interprète était une personne qui pouvait parler une langue amérindienne et ainsi aider les gens à se comprendre. Des ouvriers , des capitaines de navire et des marins de passage y vivaient aussi.

Les premiers postes de traite étaient tous situés le long du fleuve St-Laurent. On retrouvait ces postes de traite à Tadoussac, à Trois-Rivières, à Québec et à Montréal. Les Français avaient choisi ces endroits parce qu’ils étaient à l’intersection d’une rivière importante et du fleuve St-Laurent. Il ne faut pas oublier que les moyens de transport les plus importants au Canada à ce moment étaient tous sur l’eau. Le Canada était recouvert de forêts et il y avait très peu de route pour se déplacer sur terre. Ces postes de traite étaient également des forts. Un fort était très utile à cette époque pour que les Français puissent se protéger contre les attaques des Iroquois. Un peu plus tard, ces forts ont protégé les Français contre les attaques des Anglais.

 

Pour tester tes connaissances de ce texte, essaie ce quiz!

  

Site créé par Pierre Veilleux