Histoire du Canada

Accueil/ Explorateurs/ Amérindiens/ Vivre en N-F/ Evènements/ Coin des profs/ Plan du site

Le régime seigneurial

 

e régime ségneurial avait été utilisé en France pendant des centaines d’années. Quand la France a commencé à coloniser la Nouvelle-France, c’est le régime seigneurial qu’on a implanté.

Dans le régime seigneurial, on a divisé la Nouvelle-France en longues et étroites bandes de terre faisant face au fleuve St-Laurent. Une seigneurie typique mesurait environ 5 km de largeur (c’est la partie bordant le fleuve) par 15 km de profondeur. Chaque seigneurie avait accès au fleuve qui était un cours d’eau important pour la pêche et le transport.

A la tête d’une seigneurie, il y avait un seigneur. Le seigneur était un riche noble à qui le roi de France avait vendu cette immense terre pour qu’il la développe. Pour la France, c’était une façon de coloniser la Nouvelle-France facilement. Le seigneur partageait sa seigneurie en bandes de terre plus petites et étroites et les vendait à des colons qui voulaient y vivre et faire de l’agriculture. Cependant, le seigneur devait bâtir certaines choses que tous les habitants de la seigneurie pouvaient utiliser. Il devait bâtir un moulin pour que les colons puissent moudre leur blé. Avec le blé, les colons faisaient du pain. Egalement, le seigneur devait bâtir une école et une église. La maison du seigneur était près de l’école et de l’église.

Les habitants, ou fermiers, devaient eux aussi faire quelque chose pour payer les services que le seigneur leur offrait. Ils donnaient, à chaque année, une partie de leur récolte. Ils donnaient des légumes qu’ils avaient fait pousser comme du maïs et des choux. Aussi, les habitants devaient faire du travail sur la seigneurie si le seigneur le leur demandait. Un exemple de travail était de réparer les routes de la seigneurie.

Au début, la vie n’était pas facile pour le colon. La terre que le seigneur lui donnait était bien souvent toute recouverte d’arbres. Le colon devait donc défricher sa terre, c’est à dire qu’il coupait les arbres pour pouvoir bâtir sa maison et préparer des champs pour faire de l’agriculture. Il avait besoin d’espace aussi pour ses animaux. Quand le fermier mourait, sa terre était divisée entre ses enfants. Avec les années, les terres sont devenues de plus en plus petites.


Pour tester tes connaissances de ce texte, essaie ce quiz!

  

Site créé par Pierre Veilleux